Page d'accueil
Page d'accueil

Traversée du plan d'eau du barrage d'Apremont

Afin de sécuriser la ressource en eau du Nord Ouest de la Vendée, suite à l'abandon du projet de barrage de l'Auzance en 2011, Vendée Eau a décidé de réaliser des ouvrages (conduites et station de pompage) permettant de transférer 25 000 m3 d'eau potable depuis le bassin excédentaire de Mervent vers les usines de potabilisation d'Apremont et du Jaunay, qui desservent le secteur côtier jusqu'aux îles de Noirmoutier et d'Yeu.

TRAVERSEE DU PLAN D'EAU DU BARRAGE D'APREMONT


Afin de sécuriser la ressource en eau du Nord Ouest de la Vendée, suite à l'abandon du projet de barrage de l'Auzance en 2011, Vendée Eau a décidé de réaliser des ouvrages (conduites et station de pompage) permettant de transférer 25 000 m3 d'eau potable depuis le bassin excédentaire de Mervent vers les usines de potabilisation d'Apremont et du Jaunay, qui desservent le secteur côtier jusqu'aux îles de Noirmoutier et d'Yeu.

Le dernier maillon de ce transfert est la liaison entre le réservoir d'eau potable de l'Epinette à La Boissière des Landes et les usines d'Apremont et du Jaunay, soit près de 45 km de canalisations de diamètre 600 mm dont la pose a débuté en avril dernier, pour une mise en service en novembre 2015.

Cette dernière partie du transfert est dimensionnée pour une capacité de 35 000 m3 par jour, avec l'apport des usines de potabilisation du Marillet et du Graon, pour sécuriser les usines d'Apremont ou du Jaunay en cas de défaillance en période estivale.

Le budget global des travaux réalisés en 2015 s'élève à 22 000 000 € HT financé à 100% par Vendée Eau avec un prêt à taux 0% sur 15 ans par l'Agence de l'eau Loire Bretagne. Ce prêt représente 35 % du montant de l'opération.

Un point singulier de cette opération est la traversé du plan d'eau du barrage d'Apremont par la pose d'une canalisation de diamètre 600 mm sur une longueur de 200 m pour rejoindre l'usine d'eau potable.

L'assemblage de la canalisation est réalisé sur la rive droite de la rivière « la Vie ». La conduite est soudée sur la berge et équipée de bouées permettant sa flottaison. L'alignement des tuyaux se fait sur des cales en bois dont la hauteur varie de manière à obtenir un ensemble parfaitement rectiligne.

Un test d'étanchéité à l'eau et de mise en pression de la canalisation est réalisé avant son immersion, puis les deux côtés sont obturés.

Parallèlement, une tranchée sera réalisée sur environ 1.50 m de largeur et 200 m de long à l'aide d'une grue sur ponton flottant. Un contrôle de la propreté de la souille sera réalisé par des plongeurs. L'objectif étant qu'aucun corps étranger ne vienne entraver la mise en place de la conduite au fond de la rivière.

L'ensemble de la conduite est ensuite tirée depuis la rive gauche puis mise en fond de souille. Lors de cette dernière phase, les bouées sont retirées en concomitance et la conduite est guidée vers le fond grâce à des pieux préalablement installés dans la retenue. Cette opération est réalisée sous la surveillance de plongeurs.

Début des travaux : 7 septembre 2015

Durée : 6 semaines

Coût de l'opération : 400 000 € HT

Maître d'oeuvre : Artelia

Entreprises : COCA / TETIS / ETPO