Page d'accueil
Page d'accueil

Inauguration de la nouvelle usine d'eau potable de Finfarine

Edouard de La Bassetière et les membres du bureau du SIAEP des Olonnes et du Talmondais ont inauguré, le 5 octobre dernier, l'usine d'eau potable de Finfarine en présence de Eric Rambaud, Séverine Bulteau, conseillère départementale du canton de Talmont-Saint-Hilaire, et Jacky Hautier, Sous-préfet des Sables d'Olonne.

Le choix de construire une nouvelle usine d'eau potable à Finfarine

Le barrage de Finfarine, bâti sur la rivière le Gué Chatenay, a été mis en service en 1939 pour alimenter en eau brute la ville des Sables d'Olonne. L'usine de traitement de Finfarine a été créée en 1954, puis modifiée en 1968, 1985 et 1993. En 1968, la construction du barrage de Sorin, situé en aval, a permis de porter la réserve d'eau à 1 500 000 m3. La réglementation en terme de qualité de l'eau a évolué. L'usine actuelle, édifiée en 1954, n'était plus en mesure de traiter efficacement la matière organique. De plus, le génie civil très fortement dégradé ne permettait pas d'y insérer une nouvelle étape de traitement ni d'assurer la pérennité de la filière actuelle. Il a donc été décidé de construire une nouvelle usine, à côté de l'ancienne. Cette usine produit annuellement entre 1 300 000 m3 et 3 000 000 m3. En effet, la ressource devant être disponible en été pour satisfaire les consommations estivales sur le secteur côtier, la production de l'usine peut être limitée au printemps pour garantir le remplissage de la retenue de Sorin-Finfarine en été. Les usines de potabilisation du Jaunay et du Graon sont alors sollicitées en complément de l'usine de Finfarine pour répondre à l'augmentation des besoins en été et pour garantir le secours en cas de besoin. La capacité de production d'eau traitée de la nouvelle usine augmente de 14 000 à 24 000 m3/j, pouvant varier de 300 à 1200 m3/h

Les travaux

Après 2 années d'études préalables, les travaux ont été attribués aux entreprises Vinci Environnement, Sogea Atlantique Hydraulique / GTM Ouest / BGCV / Allez&Cie / B+CA, sous la maîtrise d'œuvre du groupement SCE / Hydratec.

Une nouvelle station de pompage et une canalisation de diamètre 600mm ont été réalisées pour relever les eaux brutes provenant du barrage vers la nouvelle usine.

Le chantier a été lancé en juin 2013 pour se terminer en août 2015.

Le budget de cette opération s'élève à 20 000 000 € HT, financé par le SIAEP des Olonnes et du Talmondais avec la participation de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne (prêt à taux 0% sur 15 ans).

• Usine : 15 000 000 € HT

• Canalisation : 400 000 € HT

• Pompage : 1 000 000 € HT

• Maîtrise d'œuvre : 600 000 € HT

• Divers et révisions : 3 000 000 € HT