Page d'accueil
Page d'accueil

Vendée Eau, un acteur économique local

Vendée Eau et les SIAEP sont propriétaires de 12 barrages, 10 captages, 10 usines, 90 réservoirs d'eau potable, 14 500 km de canalisations, soit un patrimoine de 2,5 milliards d'euros. Vendée Eau compte aujourd'hui plus de 370 000 compteurs d'eau.
Chaque année, Vendée Eau et les Syndicats Intercommunaux font appel à de nombreuses entreprises et fournisseurs pour la gestion de leurs projets.
Vendée Eau est donc un acteur économique local important, au regard de l'actualité économique.

Les investissements courants

Vendée Eau investit chaque année près de 20 millions d'euros pour le renouvellement courant des ouvrages et des réseaux de Vendée Eau et des SIAEP.

Ces 20 millions d'euros se répartissent de la manière suivante :

  • 15 millions d'euros sont nécessaires pour l'amélioration, la réhabilitation et le renouvellement des ouvrages et des réseaux de distribution d'eau potable. En effet, Vendée Eau s'attache à réduire les pertes en eau, en veillant notamment à l'entretien du patrimoine.

Une moyenne de 120 km de canalisation est remplacée tous les ans.

Avec un rendement du réseau de distribution de 88.1% en 2013, Vendée Eau fait office d'exemple par rapport à la moyenne nationale.

  • 5 millions d'euros d'investissement sont réalisés, sous la maîtrise d'ouvrage des SIAEP, dans les usines de potabilisation, en vue de conserver les ouvrages en bon état de fonctionnement et de toujours s'adapter aux nouvelles normes de qualité de l'eau potable, toujours plus contraignantes, pour protéger la santé des abonnés.

Les investissements exceptionnels

En 2014, 30 millions d'euros supplémentaires ont été investis sur des opérations exceptionnelles :

  • 15 millions d'euros sur des renouvellements exceptionnels de réseau et en particulier les feeders du sud-est de la Vendée
  • 15 millions d'euros sur les ouvrages de production d'eau potable, en particulier la modernisation de l'usine d'eau potable de Finfarine et le solde de la construction de l'usine de la Balingue.

En 2015, 40 millions d'euros d'investissements exceptionnels sont programmés :

  • Pour le début des opérations de :
  • Redimensionnement du barrage de Mervent
  • Réhabilitation du barrage et l'usine d'eau potable du Graon
  • Pour la construction du dernier tronçon du réseau de transfert « eau potable » entre l'usine de la Balingue et les usines d'Apremont/Jaunay, pour la sécurisation de la ressource pour le secteur côtier Nord de la Vendée.
  • Montant de l'opération : 22 500 000 € HT
  • Pour l'agrandissement du siège social de Vendée Eau. En effet, l'accroissement des compétences techniques de la collectivité implique l'embauche régulière de nouveaux agents. En 10 ans, 20 % postes supplémentaires ont été créés.

Un bâtiment de 945 m², sur trois niveaux, va ainsi être construit rue Paul Emile Victor, de nouvelles salles de réunion seront réalisées pour accueillir les élus et les partenaires.

  • Montant de l'opération : 1 600 000 € HT

Un faible taux d'endettement

La durée d'extinction de la dette de Vendée Eau et des SIAEP sont de 1,7 année. C'est la durée théorique nécessaire pour rembourser la dette de Vendée Eau (13,2 millions d'euros) et des Syndicats Intercommunaux adhérents (36,2 millions d'euros), s'ils affectent à ce remboursement la totalité de l'autofinancement dégagé.

Cet indicateur est très bas au regard des autres collectivités de France.

En effet, grâce à son analyse prospective, Vendée Eau et les SIAEP consacrent une grande part du budget à l'autofinancement (42 %).

Cette « bonne » gestion du budget de Vendée Eau n'interfère pas sur le prix de l'eau, qui n'a pas augmenté depuis 2010.