Page d'accueil
Page d'accueil

Aménagement de cimetière, des communes se lancent

Avec le plan de gestion de l'herbe, des journées techniques et des aides financières, les communes ont changé leurs pratiques. Les derniers efforts portent désormais sur les cimetières et les terrains de foot qui restent le plus souvent les dernières zones traitées chimiquement.

9 communes concernées

Une visite et un point sur les pratiques d'entretien du cimetière avec un technicien de Vendée Eau, les agents et les élus des communes ont permis de définir des zones à aménager.

  • Antigny
  • Bournezeau
  • Chantonnay
  • La Réorthe
  • Pouzauges
  • La Caillère St Hilaire
  • Le Boupère
  • St Hilaire le Vouhis
  • St Prouant

Chaque commune a reçu 100 pots d'un litre de sedum ou de thym et deux types de graines pour pieds de mur ou inter-tombes (de fournisseurs et composition différents).

Essais de végétalisation des cimetières

Les plants ont été livrés mi-décembre 2013, pour une implantation étalée jusqu'à fin mars 2014.
On constate à ce jour aucune perte de plants. Seul le thym a eu plus de mal à repartir au printemps.

Les graines ont pour la plupart été semées début avril et ont subi un retard dans la levée du fait des températures froides et d'un manque d'ensoleillement.


141105 Cimetiereweb

Chantonnay : Avril 2014 - mélange de sedum implanté au printemps 2013


Rappel réglementaire

L'arrêté du 27 juin 2011 stipule qu'un affichage informatif doit être mis en place au moins 24h avant l'application du produit dans les lieux recevant du public.
Cet affichage doit mentionner la date du traitement, le produit utilisé et la durée prévue de l'interdiction d'accès à cette zone (au moins 12 heures après l'application du produit).

De même, tout applicateur de produit doit depuis le 1er octobre 2014 détenir un Certificat Individuel (Décret du 7 février 2012).