Page d'accueil
Page d'accueil

Histoire

Un sens du service... qui coule de source depuis plus de 50 ans.

Les années 40

Au début de la Seconde Guerre Mondiale, la Vendée était quasiment dépourvue de réseaux publics d'alimentation en eau potable.

Seules 7 communes étaient dotées de ce service public :

  • La Roche sur Yon,
  • Les Sables d'Olonne,
  • Fontenay le Comte,
  • Luçon,
  • Pouzauges,
  • Challans
  • Pétosse.


Quelques communes disposaient également d'un réseau embryonnaire :

  • Montaigu,
  • Chavagnes-en-Paillers,
  • St Hilaire des Loges,
  • La Gaubretière
  • Les Herbiers.


En fonction de la géographie du territoire, des ressources à disposition et des besoins des habitants, les études menées à l'époque ont démontré qu'une solution d'ensemble s'imposait.

Une dizaine d'unités de production sur le département ont été créées et une ossature d'interconnexions entre les réseaux de distribution a été mise en place à l'échelle des groupements de communes (Syndicats Intercommunaux).

Les années 50

En 1950, le barrage de l'Angle Guignard sur le Lay a été mis en chantier. Son usine annexe a commencé à fonctionner en 1951.

En 1955, le barrage de Mervent était contruit et son usine mise en service en 1956. Puis, selon les besoins et les possibilités de financement, la réalisation du programme d'ensemble s'est poursuivie.


Les années 60

C'est en 1961 que les 20 Syndicats Intercommunaux et 2 communes isolées se regroupent pour former le Syndicat Départemental d'Alimentation en Eau Potable de la Vendée, premier Syndicat Départemental de France, afin de répartir équitablement les charges d'investissement et d'exploitation et d'appliquer un tarif unique de l'eau pour tous les abonnés.

Ces mêmes syndicats confient la distribution de l'eau potable au Syndicat Départemental en 1999.

Les années 2000

En 2004, le Syndicat Département d'Alimentation en Eau Potable change de nom et devient Vendée Eau.

Le schéma départemental est réorganisé en 2011, dans le but d'optimiser leur taille et de mettre en cohérence leurs actions avec leurs territoires respectifs.

Aujourd'hui, ce sont 10 usines, 12 captages, 12 barrages et 90 réservoirs qui desservent les abonnés de Vendée Eau.

Frise historique