Page d'accueil
Page d'accueil

Pose de la première pierre du captage de Sainte Germaine

La pose de la première pierre de l'usine d'eau potable du captage de Sainte Germaine a eu lieu jeudi 7 décembre.
Ce jeudi 7 décembre 2017, la dernière assemblée générale du SIAEP Plaine et Graon s'est déroulée à la salle municipale de Corpe en présence d'une soixantaine de personnes.

S'en est suivi la "pose" de la première pierre du captage de Sainte Germaine, qui à cause des conditions météorologiques s'est passée dans la salle municipale avec un discours de Monsieur Joly, Monsieur Rambaud et Monsieur Gandrieau.

Grâce à une simulation virtuelle 3D, les nombreux élus ont pu observer la nouvelle filière de traitement du captage de Sainte Germaine.

IMG 3538

PRESENTATION DU PROJET D'AMELIORATION DU CAPTAGE

  • L'objectif du projet

Le projet de Vendée Eau est d'alimenter un secteur plus important à partir du captage de Sainte Germaine. Ces communes, situées au sud-ouest de Luçon sont actuellement desservies par l'usine d'eau potable du Graon, dont la ressource est très vulnérable en période sèche.

  • En quoi consiste ce projet ?
Ce projet s'inscrit dans une réelle démarche de développement durable. Le principal objectif est l'amélioration des performances de l'usine de production d'eau potable de Sainte Germaine.

Le projet consiste à augmenter la capacité de production de l'eau du captage de Sainte Germaine de 160 m³/h à 250 m³/h et à mettre en place un équipement de décarbonatation de l'eau.

VueSol Base

  • Les étapes clés pour l'amélioration du captage

Etape 1 : la modification du pompage

Suite à une autorisation d'augmentation de prélèvement obtenue en 2012, la modification de la zone de pompage permet de prélever un débit de 250 m³/h au lieu de 160 m³/h.

Cette autorisation rend possible l'alimentation d'un secteur plus important via le château d'eau de Saint Cyr en Talmondais et le château d'eau d'Angles.


Etape 2 : la reconstruction de la filière de traitement des nitrates

Au regard de l'état de vieillissement de l'installation de la filière de traitement des nitrates, de l'augmentation de prélèvement autorisé et de l'impossibilité technique à faire évoluer le traitement en tenant compte de l'augmentation de volume ; un process de dénitrification[1] est nécessaire pour le bon traitement de l'eau.

Etape 3 : l'adaptation du traitement des pesticides

L'augmentation de débit à 250 m³/h impose d'intégrer, à la filière déjà existante, des filtres supplémentaires.

Etape 4 : mise en place d'une filière de décarbonatation

Actuellement, l'eau distribuée par le captage de Sainte Germaine est calcaire. Par conséquent, les équipements électroménagers des abonnés à Vendée Eau peuvent être entartrés ainsi que les réseaux permettant de transporter l'eau de sa source à son lieu de consommation.
Cette filière de décarbonatation permettra d'adoucir cette eau, pour éviter la formation de calcaire.


  • Descriptif des travaux

La conduite d'opération est gérée par Vendée Eau

La maîtrise d'œuvre est assurée par le SAFEGE de Saint Grégoire.

Les entreprises :

-       Mandataire - conception et process: Stéreau, Maurepas ;

-       Co-traitant - génie civil : Roturier, Pouzauges ;

-       Co-traitant - architecte : Agence Gueho, Vannes

Durée des travaux : 20 mois

Démarrage en septembre 2017

Le coût total des travaux s'élève à 4 200 000 € HT.
Ces travaux sont entièrement financés par Vendée Eau avec une participation sous forme d'avance de l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne pour un montant de 422 500 € HT.



[1] Dénitrification : bactérie qui dévore l'azote (process naturel)

Pose de la première pierre du captage de Sainte Germaine